Basile, son appartement, et les habitants chics qui veulent le mettre dehors

Basile a emménagé dans son nouvel appartement il y a 3 mois à peine. Après des années et des années et des années et des années de rue. Plus personne ne sait combien exactement. Basile est très content de son nouvel appartement, il dort pour l’instant sur un matelas posé au sol, continue à parcourir la ville en journée, mais aime y revenir pour cuisiner. Il vient d’installer un canapé, attend d’acheter une troisième chaise pour nous inviter à manger un pot-au-feu, qu’il cuisinera. Basile a été chef cuistot pendant des décennies, c’est sa passion, avec les voyages, la géographie et la musique baroque.

L’appartement de Basile est situé au rez-de-chaussée d’une résidence chic, dans un quartier chic, avec des habitants chics, à l’entrée il y a même un gardien chic. Qui nous apprend, au détour d’une de nos visites à Basile, que les habitants sont en ordre de bataille pour le faire dégager dans les plus brefs délais. Gloups, pardon, vous pouvez développer ?

Les habitants chics se sont organisés, appels au syndic, plaintes, recommandés. Les démarches sont déjà bien avancées, ils sont sûrs, ils vont y arriver. Le gardien chic tient à nous en informer.

Je sens la colère qui monte, la chaleur de mon corps qui augmente, le cœur qui s’accélère. Mais l’enjeu nécessite de garder son calme, ma collègue s’arme de son plus grand sourire et fait de la médiation au sens le plus noble du terme. Elle m’aide à ne pas m’envoler.

Faits reprochés ? Désagréments causés par la présence de Basile. Vous pouvez préciser ? Il y a les odeurs, Basile cuisine beaucoup, ça sent l’huile dans l’immeuble. Et puis il y a qu’il est sale, et c’est insupportable. Vous avez vu son tee-shirt, là, aujourd’hui, déjà, mais vous avez pas vu sa veste, elle est pire encore ! (Il ne sait pas qu’il parle à quelqu’un qui vit avec quelqu’un qui enfile un jean et un tee-shirt un jour, et les change un autre jour, quelques semaines plus tard.)

Euh, oui, certes, mais vous lui en avez parlé ? Ah non, je fais pas du social, moi.
Est-ce qu’on pourrait avoir cette discussion avec Basile ? Ah non, je lui parle pas, moi.
Est-ce qu’il est au courant des faits qui lui sont reprochés ? An non, vous lui direz, vous.

De toutes façons, répète le gardien chic, les habitants chics ont des preuves, ils iront au bout. Ah, quels types de preuves, monsieur le gardien chic ? Ils l’ont vu fouiller dans les poubelles, juste devant. Euh, c’est interdit ? Ça a quelque chose à voir avec son statut de locataire ?
La machine à compassion se greffe. Non bien sûr, mais je lui veux pas de mal, d’ailleurs sinon à part ça tout se passe bien avec lui, y a rien à dire. C’est juste que vous comprenez (sic), ça colle pas avec le standing de l’immeuble. On veut bien être sympas et solidaires, mais chacun chez soi, bordel. NIMB. Not In My Backyard.

Pourtant, vous vous en doutez, Basile est quelqu’un avec qui on peut parler. Si si, en vrai. Il a deux oreilles, une langue, est plutôt prompt à la discussion. Il pourrait entendre que les odeurs de cuisine inondent le couloir, qu’il faudrait qu’il aère côté cour quand il fait de la friture. Si quelqu’un lui disait que les voisins nettoient chacun leur tour le palier, il ferait sa part. Mais personne ne lui parle, personne ne lui dit, et la machine s’emballe. Au début le raisonnable, les odeurs de cuisine, et rapidement le délit de sale gueule, son tee-shirt est sale, il fouille dans les poubelles. Les habitants chics se sentent dégradés, et c’est insupportable.

On peut en rire, en pleurer, trouver ça dégueulasse, avoir envie de prendre un habitant chic pour le cogner contre le gardien chic. On peut. Pour Basile, ça ne change rien. Il est en sursis dans son appartement. On espère qu’il restera, il aime cet appartement, et c’est son droit le plus strict, mais on sait aussi que s’il y reste, tous les jours, il continuera de baisser les yeux et de presser le pas devant les habitants chics et le gardien chic.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

One response to “Basile, son appartement, et les habitants chics qui veulent le mettre dehors”

  1. dhondt says :

    se battre pour avoir le droit d’être dans ce monde

Donnez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s