Trois jours de sexe non-stop

C’était Pâques.
Il y avait de l’agneau, des œufs en chocolat, des week-ends loin du tumulte quotidien.
Toi, tu n’as pas quitté ta ville, n’as pas été au bled voir ta mère, n’a pas vraiment d’amis.
Tu n’es presque pas sorti de ton modeste studio.
Mais tu viens de passer un week-end de ouf.
Trois jours de sexe non-stop.

Trois jours de baise.
Trois jours de folies de ton corps.
Trois jours les jambes en l’air.
Trois jours sans dormir.
Tu varies les expressions.
Pour que le message passe bien.
Euh, je crois qu’il est passé, oui !

Tu n’en reviens toujours pas.
Tu racontes les courbatures dans le dos.
Les massages qu’on t’a faits.
La fatigue maintenant.
Et heureusement que les toilettes n’étaient plus bouchées !

Tu es fier, tu as peur aussi, la trouille que ça s’arrête trop vite, rien n’est définitif, n’est-ce-pas ?

Tu insistes tant parce que ça faisait si longtemps.
C’est ça aussi, avoir un appart.
Ne plus être à la rue.
Pouvoir baiser non-stop pendant trois jours.
Etre là où on est.
Ici et maintenant.
Passionnément.

Champagne !

Publicités

Étiquettes : , , ,

Donnez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s