Ce métier impossible de chercheuse d’emploi, ou la fracture numérique

La dernière fois, ça s’est pas très bien passé avec ma conseillère Pôle emploi, tu veux pas m’accompagner ? Je veux bosser, répètes-tu à l’envi, et si ce n’est pas Pôle emploi qui m’aide, qui le fera ? C’est leur boulot, non ?

Tu as sous le bras tout ton dossier. Il y a en vrac des CV, des convocations Pôle emploi, des comptes-rendus de rendez-vous Pôle emploi, des courriers de radiation, des attestations de participation à telle ou telle demi-journée de formation informatique/CV/recherche d’emploi/entretien d’embauche, des fiches d’orientations IAE (insertion par l’activité économique), des offres d’emploi imprimées, des listes d’adresses et de numéros de téléphone d’agences d’intérim. Et tant d’autres papiers, encore. Tu promènes l’ensemble à chaque fois, sait-on jamais.

Tu serais prête à exercer n’importe quel job. Ta seule exigence ? Un métier manuel. À part ça, tu ne seras regardante ni sur les horaires, ni sur le lieu, ni sur le salaire. Tu ne te fais aucune illusion. Tu cherches depuis des années et des années. Tu veux bosser. J’en suis bien capable, non ? Alors c’est quoi, le problème ? Pourquoi on me trouve rien ?

Le problème, enfin un des problèmes, c’est que tu es du mauvais côté de la fracture numérique. Tu t’en fiches éperdument, d’ailleurs, du numérique. Tu te réjouis même de n’être pas absorbée par ça. Tu n’as absolument aucun intérêt pour ce qui ressemble de près ou de loin à un ordinateur. Tu manifestes une immense compassion pour ta conseillère emploi, contrainte de passer sa journée devant un écran : toi, vraiment, tu pourrais pas, tu sais pas comment elle fait. Mais s’il-vous-plait madame, vous pouvez pas m’aider un peu ?

Ta conseillère te rappelle qu’elle ne peut te recevoir qu’une fois tous les 6 mois, allez tous les 3 mois exceptionnellement, et qu’il faut que tu sois autonome. Elle ne peut pas changer à chaque fois ton numéro de téléphone sur tes CV et te les réimprimer tous. Elle ne peut pas chercher avec toi les annonces sur internet. Elle ne peut surtout pas taper avec toi tes lettres de motivations. Elle ne peut pas envoyer par mail tes candidatures. Elle peut pas non plus te recréer une boîte mail à chaque fois parce que tu as perdu ton mot de passe, et te montrer comment la consulter/envoyer un mail/répondre. Bref, c’est à toi de te débrouiller. Il faut que tu sois au-to-no-me.

Tu lui redis que toi, ce que tu veux, c’est bosser. Elle te redit que ce qu’il faut, c’est que tu maîtrises l’informatique. Tu dis que tu vois pas le rapport, que tu sauras pas faire, que c’est pas ta vie, ça. Que ça t’intéresse pas, que tu vois pas bien le truc, là.

Elle te répète que c’est un préalable, pour trouver un travail. Elle te propose une nouvelle demi-journée de formation « rédiger son CV », une autre « utiliser pole-emploi.fr pour sa recherche d’emploi ». Elle t’oriente vers un accompagnement personnalisé de quelques demi-journées (on ira ensemble et on se rendra compte que c’est seulement pour t’aider à « évaluer ta capacité à travailler » et ça t’énervera un peu mais tu resteras calme parce que madame ça doit pas être facile pour vous de travailler toute la journée devant un ordinateur alors je vais pas en plus vous engueuler, vous n’y êtes pour rien). Puis elle te redonne rendez-vous dans 6 mois.

Tu es dépitée. L’informatique te dépasse, ça te semble tellement virtuel, tellement loin.
Tu voudrais rester dans la vie réelle. Est-ce trop demander ?

IMG_1361

Publicités

Étiquettes : , ,

Donnez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s